Eldorad-Oc

Eldorad-Oc

A l’assaut des arêtes de Ribescé et de Razigade !

IMG_5256.jpg

 

Quant on avance en âge le plus dur à supporter n’est pas tant sa lente mais naturelle décrépitude que les mauvais coups qui frappent nos amis les plus chers. C’est ainsi que mon frère de chemin Gibus se trouve pour le moment dans l’impossibilité de m’accompagner du fait de graves ennuis de santé, mais connaissant sa vitalité, son courage et  son amour de la vie, je lui donne rendez vous sur les chemins au printemps prochain.  Aujourd’hui, nous partons,  Bernard, (qui a un joli blog  accessible ICI) Claude et moi, à l’assaut des arêtes de Ribescé et de Razigade dans le massif de l’Espinousse en vue de rejoindre le Plo des Brus. Contrairement à ce que peut laisser penser ce toponyme, il ne s’agit pas d’un rendez vous galant, les lieux étant plutôt fréquentées par des mouflonnes que par des « belles filles » !

 

 

IMG_5265.jpg

 

Il n’ y a pas à proprement parler de sentier sur l’arête de Ribescé qui n’est qu’une longue succession de pierriers plus ou moins chaotiques et pentus. Mais Bernard qui arpente les lieux depuis près d’un demi siècle sait garder le cap dans cet océan de rochers.

 

 

IMG_5275.jpg

 

Derrière nous se dresse la masse imposante du Marcou, que nous avons maintes fois gravi, sommet le plus élevé du Haut Languedoc avec 1081m, altitude qui fait sans doute sourire nos amis montagnards alpins ou pyrénéens. Mais son ascension part de la plaine et cela représente quand même près de mille mètres de dénivelé. Pour les « vieillards » que nous sommes, c'est déjà une belle grimpette !

 

 

IMG_5280.jpg

 

Il est surprenant de rencontrer en un lieu aussi difficilement accessible une antique jasse (bergerie) qui illustre le courage des anciens qui ne mesuraient pas leur peine pour assurer leur subsistance. Ils devaient trouver ici, l’été, pour leurs bêtes, l’herbe tendre qui manquait dans la plaine calcinée par le soleil.

 

 

IMG_5283.jpg

Nous progressons cahin-caha de barre rocheuse en barre rocheuse dont l’effritement continu, que révèlent les endroits plus clairs de la roche, nous console de notre propre décrépitude. Même les montagnes sont mortelles ! Vous noterez d’ailleurs que l’un de mes compagnons se tient imprudemment à l’endroit où s’est produit une chute de pierre. Sans peur, mais peut être dignes de reproches, nous sommes !

 

 

IMG_5285.jpg

 

Saluons l’intelligence de ces arbres qui se sont installés à l’abri de cette aiguille rocheuse qui les protège de la Tramontane qui y souffle parfois violemment. N’ayant pas la possibilité de migrer, il est fondamental pour eux de naître en un endroit propice à leur croissance.  En l’occurrence comme il s’agit de Hêtres, la formule shakespearienne « hêtre ou ne pas être » s’applique avec pertinence !

 

IMG_5289.jpg

 

Cela dit, dans tout groupe humain, animal ou végétal il y a des aventuriers, des individualistes qui refusent la règle commune, comme cet arbrisseau qui a choisi de grandir loin de ses congénères et qui le paie cher. La Tramontane l’a courbé et soumis à sa volonté, comme elle tente de le faire avec nous aujourd’hui, qui subissons ses rafales qui essaient de nous déstabiliser. Mais ce n’est pas demain qu’Eole arrivera à nous mettre le cul par terre !

 

 

IMG_5294.jpg

 

Ayant marché à vue hors sentier, nous nous retrouvons au dessus d’une petite barre rocheuse que nous devons dégrimper. J’avoue que je n’excelle pas dans cet exercice où il faut se contorsionner, car mes articulations, de fait, ne s’articulent plus guère. Je peux dire que papi fait de la résistance mais ce n’est pas pour une noble cause!

 

 

IMG_5307.jpg

 

Ayant rejoint l'arête de Razigade et retrouvé un sentier, nous parvenons enfin sur le somptueux  plo (plateau) des Brus dans une ambiance wagnérienne, la Tramontane redoublant de violence et chahutant les nuages qui créent un fantastique ballet d’ombres et de lumière.

 

 

IMG_5310.jpg

 

Après avoir pique-niqué à l’abri d’une jasse en ruine, nous entamons la descente poussés par la Tramontane qui ne nous laisse aucun répit.

 

 

IMG_5315.jpg

 

Nous arrivons en vue du portail de Roquandouire brièvement illuminé par Amon.

 

 

Image00005.jpg

 

Mes fidèles lecteurs connaissent bien cet étonnant lieu géologique qui résulte de la mise à la verticale d’un plateau sédimentaire lors de la surrection des Pyrénées, il y a quarante millions d’années.

 

 

IMG_5323.jpg

 

Dans le ciel, le remue ménage de nuages se poursuit qui nous offre un spectacle kaléidoscopique sur les flans des montagnes recouverts de leur parure automnale.

 

 

IMG_5335.jpg

 

Chanceux sont ceux qui comme nous peuvent encore marcher à pieds et découvrir de tels spectacles ! Espérons qu’il nous reste encore quelques paires de souliers à user ! Carpe diem !

 

 

IMG_5338.jpg

 

Les GAFA peuvent investir des milliards pour mettre au point des lunettes d’immersion dans la réalité « virtuelle » jamais ils ne parviendront à susciter dans nos âmes une telle émotion qui naît du lien secret qui se tisse alors entre nous et Gaïa , notre berceau céleste. 

 

*****   

 

Si vous aimez ce blog, je vous invite à aller aussi sur mes blogs musicaux 

  Canta-la-Vida & Old Nut Wix     

(liens directs dans la barre de navigation de l'en tête de ce blog) 

 

Texte & Photos (sauf la 12ème B. Rius) Ulysse



07/12/2018
31 Poster un commentaire

A découvrir aussi